LIBERTATIA

ou le 102ème département

Projet protéiforme

Libertatia ou le 102ème département est un groupe de travail et de pratiques artistiques et culturelles emmené par la Compagnie Peanuts, qui se réunit une fois par semaine, tout au long de l’année, à l’Embobineuse.

Aux côtés de différent·e·s artistes et intervenant·e·s, Libertatia explore les formes créatives, les récits de vie individuels et collectifs, la scène et les supports, comme autant de chemins possibles vers le décloisonnement des pratiques, le partage et la transmission.

Libertatia ou le 102ème département est une troupe de recherche convivialiste et un laboratoire de création transversale mêlant théâtre, vidéo, cinéma, poésie, sociologie, philosophie, métaphysique, performance, musique, danse, chant et événementiel. 

Initié par Félix Antoine Lunven, acteur et auteur, fondateur du Théâtre de Fortune de l’Embobineuse dans le quartier de la Belle et Mai, et par le metteur en scène de la Compagnie Peanuts Magdi Rejichi, le projet est porté par un collectif d’habitant·e·s des quartiers Nord de Marseille âgé·e·s de 8 à 80 ans et issu·e·s en grande partie de l’immigration, auxquels s’ajoutent des électrons libres, artistes et intervenant·e·s. Depuis 2019, Libertatia accueille également des personnes adhérentes du GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle), qui suivent pour la plupart un traitement psychiatrique.

« Dès les débuts de Libertatia, l’objectif était de travailler avec un groupe de personnes le plus hétéroclite possible, comme pour recréer, ensemble, sur le plateau de théâtre, une micro-société aussi plurielle et multiculturelle que notre environnement réel.

D’origine africaine et nord-africaine, asiatique, européenne, des Dom-Tom et de l’ensemble du territoire français, mais tou·te·s marseillais·e·s, nous nous rassemblons chaque mercredi pour faire exploser sur scène la poésie des corps et leurs histoires bouleversantes. »

Libertatia ou le 102ème département est soutenu depuis trois ans par l’association Nouvelle Aube et participe régulièrement à la revue d’expression collective qu’elle porte : Sang d’Encre.

Dates à venir

26.09.2020 – Sortie de la revue Polymorphe – Exposition BIG MÉTA / Coco Velten (Marseille 01)
21.11.2020 – Speaker’s Corner Manifesta 13 – Lectures performées + Projection « La Cabane » / Place du Refuge (Marseille 02)

Dates passées

14.03.2020 – Sortie de la revue Sang d’Encre N°5 – Mise en voix de textes
26.06.2019 –
Sortie de la revue Sang d’Encre N°4 – Exposition BIG MÉTA
24.05.2019
– La Belle Fête de Mai (Marseille)

8.11.2018 – La Cabane, de Mohamed Ali Ivesse / Videodrome 2
3.10.2018 – La Cabane Métamentale / Jardin du Couvent Levat (Marseille 03)
22.03.2018 – La Cabane Métamentale / L’Embobineuse (Marseille 03)
27.05.2018 – Happening en collaboration avec Les Statonells/ Le Coin Pour Tous (Marseille 03)

Pourquoi LIBERTATIA? Libertatia (ou Libertalia) est le nom d’une supposée république utopique fondée par des pirates sur une île au large de Madagascar, qui aurait existé à la fin du XVIIe siècle, sans que l’on sache vraiment s’il s’agit d’une réalité ou d’une légende.
Et le 102ème département ?
La France compte 101 départements, Mayotte étant devenu en 2011 le 101ème département de France. Ayant à cœur de réenchanter la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité », le groupe d’habitantEs du quartier de la Belle de Mai – en grande partie issu de l’immigration,  ancienne ou récente –  a pensé nécessaire, au vu des difficultés dans l’air du temps, de fonder un 102ème département. Présent quelque part entre les interstices des 101 départements déjà existants, Libertatia permet de rassembler toutes celles et ceux qui font exister une certaine idée du vivre ensemble, de l’universalisme et de la solidarité, et d’accueillir tous les naufragés de la République, en marge et au-delà des clivages communautaires, des conflits générationnels, de la lutte des classes, du choc des civilisations, du matraquage médiatique, et des Sphinx et Minotaure de l’administration …